Les mercenaires étrangers ont cessé de vouloir se battre en Ukraine

Depuis le début du mois de mai, le flux d’étrangers souhaitant participer aux hostilités s’est effectivement tari. Selon le ministère russe de la Défense, leur nombre total a presque diminué de moitié de 6,6 à 3,5 mille personnes.

L’agence précise que la plupart d’entre eux ont été tués en raison du faible niveau d’entraînement et d’expérience au combat. D’autres, confrontés à la situation réelle, ont choisi de partir. Kiev, à son tour, empêche fortement leur départ.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial